Actualité

Voir toutes les actualités

Coordonnées

PACTEXPERT
19 Rue Clement Michut
69100 Villeurbanne
Tél :+33 (0)4 78 39 11 11
accueil@pactexpert.com

DESAMIANTAGE ET ETUDES PHOTOVOLTAƏQUES

DESAMIANTAGE ET ENERGIE SOLAIRE.

CONCLUSIONS PRECEDENTES :

Les risques amiante, coûts et inspection du travail, deviennent majeurs :

1 Chute de la valeur vénale  pour  les propriétaires de nombreux immeubles anciens nécessitant des travaux avant-vente ou location.

2 Risque inéluctable d’effondrement de toiture fibrociment, par vieillissement naturel, entrainant un arrêt immédiat de l’exploitation jusqu’à la  fin  du désamiantage.

3 Mauvaise image du grand public et des salariés vis à vis de l’amiante grandissante,  avec la montée de la pression écologique (et de celles des dernières lois…).

Le photovoltaïque devient la seule issue possible… pour ceux qui veulent  valoriser ou même sauver  leur patrimoine.

LE CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE : incidence pour les propriétaire de bâtiments contenant des Matériaux Contenant de l’Amiante ( M.C.A).

Les lois françaises et règlements européens  convergent vers trois autorisations majeures :

L’autorisation de produire son électricité.
L’autorisation de consommer sa propre électricité.
L’autorisation de la vendre à un tiers.

LE CONTEXTE ACTUEL DES FABRICANTS ET POSEURS DE  PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUE :

Il existe  quelques groupes européens couvrant la France qui  traitent les petites surfaces par des réseaux d’installateurs et les grandes surfaces (à partir de 700m² de surfaces photovoltaïques) directement  par leurs bureaux d’études.
 
 En fonction  des technologies des cellules (sous brevets)  il  existe des différences de coûts et de garantie de vie des installations.

Le contexte géographique  et topographique est clair : les sites situés au nord de la ligne Genève la Baule  auront  de gros handicaps pour être retenus.

Il  y a deux solutions techniques principales :

1 Désamiantage de la toiture avec remplacement en bac acier et panneaux photovoltaïques.
2 Désamiantage des matériaux en place (toiture et matériaux intérieurs) puis démolition totale de tout le bâti. Dans ce cas il est installé une centrale photovoltaïque au sol.

Les deux groupes les plus importants en Europe peuvent  apporter  en plus de l’installation des investisseurs institutionnels ou privés désireux de quitter le monde des énergies fossiles.

Il y a plusieurs montages juridiques et financiers possibles mais ils restent directement liés à la production électrique du site.

Ils sont soumis à l’offre du fabricant. Cette offre précise les limites de l’engagement en matière de prise en charge des surcoûts de désamiantage, de démolitions, de modifications de charpente, et frais administratifs des procédures nécessaires qui doivent être très précises.

Selon les projets les délais d’étude et de négociation  peuvent être  très longs.

Les deux situations extrêmes du  propriétaire face au problème :

1 Cas le meilleur : un bâtiment dans une zone industrielle dans le quart sud-est avec orientation de toiture plein sud, pas de masques, charpente solide et saine, accès chantier facile poste EDF proche, avec une production minimum de 1250kwh/kWc…  mais avec toiture fibro ciment.

Apres dossier technique à lui fournir

Le fabricant pourra proposer en apportant un investisseur :

La  prise en charge du désamiantage,
Les coûts de pose et d’entretien,
La location du bâtiment sur une durée de 20 à30 ans avec versement de loyer.

Résultats :
Le bâtiment est désamianté,
Le propriétaire reste propriétaire et récupère un bâtiment propre donc survalorisé en termes de valeur vénale en comparant ce bien à ceux de ses voisins de la même zone industrielle.

2 Le pire des cas :
1 Bâtiments au nord de la ligne.
2 Bâtiments très amiantés avec les toitures et les sols des bureaux et locaux sociaux  avec  les ragréages, colles et dalles amiantés…
3 Bâtiments occupés par des locataires en activité sous toiture classé AC2 (obligation de désamianter) sous contrôle  très serré de l’inspection du travail…
4 Bâtiments situés dans un arrière-pays profond, sans accès par transport en commun,  avec des  terrains non constructibles et pas d’espoir de développement économique, vide, avec des coûts de gardiennage fixe de 45000€/an.

PERSPECTIVES A COURTS ET MOYENS TERMES DU PHOTOVOLTAÏQUE DANS LE CAS DES BATIMENTS AMIANTES :

1La position des fabricants : récupérer les dossiers «  photovoltaïquement  «   les plus rentables pour  les traiter rapidement et garder une position stratégique  en France de fournisseur  «  a vie » grâce aux  contrats d’entretien et la fournitures à long terme des panneaux.

2 La position des propriétaires  avec :
Des toitures en fin de vie (dissolution du composant ciment de la toiture la rendant dangereuse socialement et pénalement…Par émission de fibre d’amiante  respirées par les occupants), et par conséquent ;
Des bâtiments et parcelles n’ayant plus aucune valeur avec un impact sur l’actif immobilier très important.

Cette analyse conduit le propriétaire à réaliser deux types d’Etudes et Missions en parallèle :

1Etude Technique du Risque Amiante site par site :
1.1 diagnostic amiante  et plomb avant démolition.
1.2 diagnostic de gestion des déchets de chantiers.
1.3 dossier de dépôt de permis de démolir.
1.4 dossier de consultation désamiantage et démolition pour transmission au banques ou investisseurs.

2Pré-étude Technique de Projet Photovoltaïque :
2.1 étude : orientation, ensoleillement, volumes, surfaces, environnement, selon les cahiers des charges fabricant définis.
2.2 étude de charpente.
2.3 études des consommations énergétiques (chauffage, production, éclairage, volumes de chauffe).

Les deux dossiers sont présentés en  bureau d’Etudes des fabricants permettant de :

1 Mettre le dossier en valeur par rapport à d’autres  pour obtenir une pré-étude fabricant.
2 Réduire les délais de réponses permettant au propriétaire de prendre rapidement les décisions stratégiques à  long terme.
3 Régler définitivement  le problème du risque amiante  dans le cadre légale.

Secteur d'intervention